Menu

Bien communiquer au sein de son couple

Crédits photo : Lætitia Trilleau

Un #coupleharmonieux qui dure se créé à deux. Et, cela, quelles que soient les spécificités de chacun. L’élément indispensable est de bien communiquer au sein de son couple.

Créer un couple est comme ériger un établissement.

Comme dans tout projet qui se réalise en commun avec d’autre, la communication est la pierre d’achoppement qui permettra à l’édifice de ne pas s’écrouler.

Si nous ne sommes pas en capacité de bien communiquer, il y a peu de chances que le couple soit nourrissant et satisfaisant. A moins évidemment que le couple soit constitué de deux personnes totalement indépendantes ou narcissiques qui co-habite ensemble. Mais, dans ce cas-là s’agit-il d’un couple ?

Je vous laisse libre de répondre à cette question selon votre définition et votre perception de ce qu’est un couple. Personnellement, je n’ai pas de jugement. Si cela convient aux deux et que tout le monde est satisfaits avec cette configuration… que demande le peuple ?

La satisfaction rencontrée au sein du couple dépend des valeurs, intentions, objectifs, conception du couple… de chacun ET du projet de couple.

Un couple est une mise en commun autour de laquelle il faut bien communiquer, non ?

Un couple, cela se fait au minima à deux. Oui cela se fait à plus dans certains cas. Là aussi, je n’ai pas de jugement. Le seul point essentiel est que cela satisfasse l’ensemble des êtres concernés. Pour faciliter la lecture, je partirai du postulat que le couple est constitué de deux personnes car les mêmes processus s’applique encore davantage dans un couple poly-amoureux.

Crédits photo : Lætitia Trilleau

Etablir un couple passe nécessairement par une mise en commun. Chaque couple est libre d’amener ce qui est juste et bon pour l’ensemble. Or, comment savoir ce qui convient à notre autre ? Il faut bien communiquer pour le savoir non ?

Sinon, nous faisons des présupposés. Or, faire un présupposé et accepter qu’il rentre dans notre édifice, c’est comme accepter de faire rentrer le loup dans la bergerie.

Un présupposé suffit à décimer le couple.

Mais comment ne pas faire de présupposé ? Hé bien, il faut communiquer

Au sein du couple, chacun amène ce qu’il est : son Originalité et son Unicité. Il contribue en fonction de ses ressources, ses difficultés, ses qualités, ses vulnérabilités… Or, tous ces éléments, que nous pouvons choisir de considérer comme positifs ou négatifs, bons ou mauvais, peuvent tous être le point de départ d’un mal-être, d’une incompréhension, d’une dispute, d’un conflit… Indistinctement de la vision positive ou négative que nous en avons d’ailleurs. Pourquoi ? Parce qu’une qualité est aussi un défaut et inversement en fonction du contexte et des cadres de référence de l’un et de l’autre.

Aussi mignon, petit et inoffensif qu’il puisse paraitre, un petit loup est déjà à l’affut pour s’immiscer dans le couple.

Quoi ? Mais quel rapport ?

Hé bien oui ! Déjà en partant du présupposé que, par exemple, être maniaque du rangement ou à contrario qu’être souple sur le ménage est une bonne ou une mauvaise chose, nous faisons un présupposé qui parle de Soi et de notre cadre de référence. Mais qu’est-ce qu’il/elle en pense notre autre ? Si nous ne prenons pas le temps de bien communiquer autour du thème ménage, nous n’en saurons rien. Nous n’aurons à notre portée que des présupposés.

La question alors est : qu’est-ce que cela nous coute de poser la question ?

Ca nous préserve au moins du risque de faire rentrer un loup qui a montré patte blanche dans la bergerie !

L’élément souvent oublié est le potentiel et non pris en compte est le potentiel

Un potentiel est une ressource non mobilisée, parfois connue ou inconnue, consciente ou inconsciente, qui existe chez nous ou chez notre autre. Celui-ci pourra être mobilisé et se révéler que grâce aux difficultés rencontrées ensemble. Oui, je dis bien grâce aux difficultés que nous amène la vie.

Pourquoi partir du présupposé qu’une difficulté est nécessairement une mauvaise chose ?

Il s’agit souvent d’un mal pour un bien. Mais, au moment où elle se manifeste, nous n’avons souvent pas encore le recul nécessaire pour percevoir le bon coté de la chose. Nous restons focalisé(e)(s) sur l’apparence : la patte blanche.

Mais, pour révéler ce potentiel, nous avons besoin d’un élément magique et liant qui demeure essentiel : bien communiquer.

Pourquoi je parle de bien communiquer et pas de communication non violente ?

Une bonne communication au sein du couple est essentielle. Mais, encore faut-il parler le même langage pour pouvoir le faire efficace et utilement. Or, la communication non violente a des codes spécifiques qui ne sont pas toujours vécus comme bienveillants et respectueux de tous… de ce que j’ai pu vivre, expérimenté et d’après les témoignages collectés au fil des années d’accompagnements.

Crédits photo : Lætitia Trilleau

Je préfère parler de bien communiquer ou de communication bienveillante. Mais là encore, il n’y a pas de règles. Certains couples n’arrivent à s’entendre qu’en criant. Si, si et vous savez quoi ? Pour eux, c’est la seule manière de pouvoir communiquer ensemble et s’entendre.

Oui, ça peut paraitre fou, mais c’est comme ça… pour le moment. Evidemment, il est possible, par la suite, d’apprendre à faire la même chose sans crier. Mais, cela demandera à chacun de faire un travail d’alchimisation intérieure.

Une bonne communication au sein du couple est essentielle. Par chance, bien communiquer ensemble, cela s’apprend.

Si vous avez pour souhait d’améliorer la communication au sein de votre couple et ainsi à bien communiquer plus sereinement pour gagner en harmonie dans votre couple, je serai ravie de vous accompagner en ce sens. Pour cela, il vous suffit de réserver un accompagnement soit en individuel ici soit en couple là.

Je vous souhaite Paix, Joie et Harmonie dans votre couple.
Bien à vous,

Lætitia

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.